Crimée : les révélations de Poutine enregistrées avant sa "disparition"

Crimée : les révélations de Poutine enregistrées avant sa "disparition"
Tous droits réservés 
Par Ariane Tilve avec REUTERS,
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Alors qu’il a disparu des radars médiatiques depuis plus de dix jours, Vladimir Poutine enchaîne les révélations, dans un documentaire intitulé

PUBLICITÉ

Alors qu’il a disparu des radars médiatiques depuis plus de dix jours, Vladimir Poutine enchaîne les révélations, dans un documentaire intitulé Crimée : Retour à la patrie diffusé hier sur la chaîne publique russe Rossiya-1.

Dans ce reportage du journaliste russe Andreï Kondrashov, enregistré avant la mystérieuse disparition du président russe, le chef du Kremlin affirme notamment avoir été prêt à faire usage de son arsenal nucléaire.

“Nous étions prêts à le faire. Je l’ai dit ouvertement à mes collègues. C’est notre territoire historique, des Russes y vivent et ils sont en danger. Nous ne pouvons pas les abandonner”, déclare Vladimir Poutine.

L’annexion de la Crimée, qui avait été cédée à l’Ukraine en 1954, a précédé de quelques semaines les premiers affrontements dans l’est de l’Ukraine, où le conflit entre loyalistes ukrainiens et séparatistes a fait environ 6 000 morts. Le président russe avait commencé par nier la présence de son armée dans la région, avant de changer sa version pour celle que l’on connaît aujourd’hui. Il continue toutefois à démentir toute implication dans l’Est de l’Ukraine.

Quant à la disparition du chef du Kremlin, le mystère reste entier. Les autorités avaient publié une photo sensée prouver que Vladimir Poutine s’est entretenu récemment avec le Président de la Cour suprême. Mais le cliché a plus de dix jours selon plusieurs sources. Sa dernière apparition remonte au 5 mars, lorsqu’il a reçu le chef du gouvernement italien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Images impressionnantes des inondations en Russie et au Kazakhstan, animaux secourus

La Russie et le Kazakhstan, toujours en proie aux inondations

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations