Yémen : pas d'accord de cessez-le-feu, un responsable houthi insulté à Genève

Yémen : pas d'accord de cessez-le-feu, un responsable houthi insulté à Genève
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec AFP, Reuters, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pas d’accord, pas de nouvelles dates de négociations, les pourparlers de Genève sur la crise au Yémen n’ont abouti à rien. Mais l’envoyé spécial de

PUBLICITÉ

Pas d’accord, pas de nouvelles dates de négociations, les pourparlers de Genève sur la crise au Yémen n’ont abouti à rien.
Mais l’envoyé spécial de l’ONU se veut optimiste.
Il estime que si un nouveau round de négociations est organisé, un accord sur un cessez-le-feu pourrait être atteint assez rapidement.

Lors du point presse ce vendredi, un responsable de la délégation de Sanaa qui comprend les partis d’opposition et les forces houthies s’est pris une chaussure alors qu’il parlait.

Une insulte qui est considérée comme pire que la mort dans le monde arabe… La journaliste qui l’a jetée a dit l’avoir fait au nom du peuple d’Aden.

Ce vendredi aussi, les Nations Unies, qui craignent une “catastrophe imminente” , ont démandé 1,6 milliard d’euros pour venir en aide à 21 millions de Yéménites qui ont besoin d’aide ou de protection.

Avant la crise actuelle entre rebelles Houthis et forces du gouvernement, les humanitaires estimaient déjà avoir besoin de 748 millions de dollars cette année pour venir en aide à ce pays, un des plus pauvres du monde.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Près de 200 humanitaires tués en six mois à Gaza

L'eau, une ressource de plus en plus rare

L'ONU alerte sur le nombre record d'enfants morts dans la bande de Gaza