EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Koweit frappé par un attentat dans une mosquée chiite : au moins 27 morts

Le Koweit frappé par un attentat dans une mosquée chiite : au moins 27 morts
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Comme la Tunisie et la France, le Koweit est meurtri, lui aussi. Un attentat a fait au moins 27 morts et plus de 220 blessés dans une mosquée chiite

PUBLICITÉ

Comme la Tunisie et la France, le Koweit est meurtri, lui aussi. Un attentat a fait au moins 27 morts et plus de 220 blessés dans une mosquée chiite en plein ramadan et en pleine prière du vendredi à Koweit City. Un kamikaze s’est fait exploser à l’intérieur de l‘édifice religieux où plus de 2000 fidèles étaient rassemblés. L’attentat a été revendiqué par les jihadistes du groupe ultra-radical sunnite État islamique qui considèrent les chiites comme des hérétiques.

C’est la première fois que le Koweit est frappé par une action violente de ce groupe jihadiste. Et c’est aussi la première fois qu’un lieu de prière fréquenté par des chiites est ciblé dans ce riche émirat pétrolier à majorité sunnite. Un émirat où les frictions entre communautés religieuses sont rares. Les chiites représentent environ un tiers de la population.

L‘émir du Koweit a décrit l’attentat comme une tentative désespérée et diabolique de s’en prendre à l’unité nationale du pays.

Le gouvernement a tenu une réunion d’urgence après l’attaque puis a indiqué avoir mis toutes les forces de sécurité en état d’alerte. Il a décrété pour samedi une journée de deuil national.

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 49 personnes mortes dans l'incendie d'un immeuble au Koweït

L'émir du Koweït, le Cheikh Nawaf Al Ahmad Al Sabah, est décédé à l'âge de 86 ans

Un homme de nationalité russe et ukrainienne arrêté à Roissy, soupçonné de préparer un attentat