EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Coupe du monde : un haka dans le centre de Londres avec Lomu

Coupe du monde : un haka dans le centre de Londres avec Lomu
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Coupe du monde de Rugby débute ce vendredi et l’ambiance est déjà au rendez-vous à Londres. En compagnie d’environ soixante-dix personnes, Jonah

PUBLICITÉ

La Coupe du monde de Rugby débute ce vendredi et l’ambiance est déjà au rendez-vous à Londres. En compagnie d’environ soixante-dix personnes, Jonah Lomu a exécuté un haka en plein centre de la capitale anglaise. L’ancienne star néo-zélandaise était entourée d’anciens joueurs et des membres du “London Maori Group”.

“Ce n’est pas souvent que les gens peuvent voir le haka de si près, en particulier avec des personnes venues spécialement de Nouvelle-Zélande pour le faire ici. C’est un moment qui n’a pas de prix pour ceux qui peuvent vivre cette expérience”, estime Lomu.

L’ancien All Black a également profité de l‘évènement pour donner ses pronostics avant le début de la Coupe du monde : “Tout le monde cite les mêmes équipes lorsqu’il s’agit de désigner un favori : la Nouvelle-Zélande, l’Angleterre, l’Irlande, le pays de Galles. Le problème, c’est qu’ils oublient les îles du Pacifique. Les joueurs de ces pays peuvent, sur un match, renverser n’importe quelle équipe.”

À en croire Lomu, il faudra donc se méfier des Fidji, des Samoa ou encore des Tonga. Reste qu’aucune de ces trois nations n’avait atteint les quarts de finale il y a quatre ans. Mais on se souvient, tout de même, qu’en phase de poules, les Tonga avaient battu la France 19-14.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Champions de Franc : La ville rose entre le rouge et le violet

Coupe du monde de rugby : Antoine Dupont s'est fait opérer, de retour dans "quelques jours"

Sécurité du Mondial de rugby : ne pas se louper à moins d'un an des JO