EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les ennuis de Chung Mong-joon

Les ennuis de Chung Mong-joon
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard avec AFP, REUTERS
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sera-t-il le prochain président de la FIFA ou un pestiféré dans le monde du ballon rond ? Chung Mong-joon, qui brigue la succession de Sepp Blatter

PUBLICITÉ

Sera-t-il le prochain président de la FIFA ou un pestiféré dans le monde du ballon rond ?

Chung Mong-joon, qui brigue la succession de Sepp Blatter, pourrait être interdit d’exercer la moindre activité liée au football pendant 15 ans.

En cause : les 777 millions de dollars qu’il aurait promis pour soutenir différents projets si la Corée du Sud obtenait l’organisation du Mondial-2022.

Chung Mong-joon : “Ce sont des allégations répandues avec malveillance par les médias informés par des initiés de la FIFA. Je suis la cible d’une enquête de la commission d‘éthique pour des malversations présumées lors de l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022”.

Chung Mong-joon accuse la commission d‘éthique de la FIFA d‘être “le tueur à gages” de Sepp Blatter.

Et il précise qu’il n’est pas accusé de “tricherie, corruption, fraude ou conflit d’intérêt” contrairement à Michel Platini.

Outre Chung Mong-joon et Michel Platini, les autres candidats déclarés pour l‘élection du 26 février sont le Prince Ali de Jordanie, le Brésilien Zico et le président de la Fédération du Libéria Mussa Bility.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Euro 2024 : scènes de liesse en Europe après la victoire de l'Espagne

Les Pays-Bas et l'Angleterre qualifiés pour les demi-finales de l’Euro

Euro 2024 : le tableau des 8e de finale est connu