DERNIERE MINUTE

Facebook, champion de l'optimisation fiscale au Royaume-Uni ?

Facebook, champion de l'optimisation fiscale au Royaume-Uni ?
Taille du texte Aa Aa

4327 livres sterling, soit un peu plus de 5.800 euros. Selon The Guardian, c’est le montant étonnement faible de l’impôt sur les sociétés payé au Royaume-Uni par le géant Facebook lors de la dernière année fiscale. Le journal britannique révèle en parallèle un autre montant bien plus élevé : 47 millions d’euros. Sauf qu’il s’agit cette fois de bonus que la société américaine a versés à ses salariés londoniens.

Facebook, qui se dit en conformité avec la législation fiscale britannique, pourrait se retrouver dans collimateur du plan de l’OCDE, qui vise à lutter contre l’optimisation fiscale des multinationales. Une pratique qui ferait perdre chaque année des milliards d’euros aux États. Ce plan a été approuvé en fin de semaine à Lima par les ministres des Finances du G20.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.