EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Volkswagen dans le rouge, après le scandale des faux tests antipollution

Volkswagen dans le rouge, après le scandale des faux tests antipollution
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les mensonges de Volkswagen coûtent cher à l’entreprise allemande. Le géant automobile accuse sa première perte trimestrielle en 15 ans. Une perte

PUBLICITÉ

Les mensonges de Volkswagen coûtent cher à l’entreprise allemande. Le géant automobile accuse sa première perte trimestrielle en 15 ans. Une perte nette de 1,67 milliard d’euros, et une perte d’exploitation à 3,48 milliards.

Des chiffres qui s’expliquent par les provisions financières faites pour couvrir les premiers coûts du scandale des moteurs truqués.

Volkswagen tente par tous les moyens de faire oublier qu’il a été un mauvais élève, y compris avec l’aide du ministre des Transports allemand, en visite aux Etats-Unis pour rassurer ses homologues : “On a noté que du côté des autorités américaines de l’environnement, il y a une certaine colère, la confiance a été détruite, et le chemin va être long avant de la reconstruire, et il n’y a pas de moyens d’effacer ce problème, explique Alexander Dobrindt. C’est ce que les autorités environnementales nous ont clairement fait comprendre.”

Au salon de l’automobile de Tokyo au Japon, le nouveau patron de Volkswagen s’est à nouveau excusé.
Volkswagen doit désormais gérer le rappel de 8,5 millions de voitures en Europe et 480.000 aux Etats-Unis après avoir installé un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Volkswagen plonge dans le rouge pour la première fois depuis quinze ans

Dieselgate : l'ancien patron d'Audi condamné à 21 mois de prison avec sursis

Hongrie : polémique autour de l'usine Continental de Makó, après le licenciement de 50 employés