Réfugiés : contrôles aux frontières renforcés dans les Balkans

Réfugiés : contrôles aux frontières renforcés dans les Balkans
Par Olivier Peguy avec AGENCES
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De longues files d’attente à la frontière entre la Roumanie et la Hongrie. La cause ? des contrôles de police renforcés. Les ministres européens de

PUBLICITÉ

De longues files d’attente à la frontière entre la Roumanie et la Hongrie.
La cause ? des contrôles de police renforcés.
Les ministres européens de l’Intérieur l’ont préconisé ce vendredi (voir ici), dans la foulée des attentats commis à Paris. Et les gardes-frontières semblent donc l’appliquer par exemple à Bors, dans le nord-ouest de la Roumanie.

Je pense que ces contrôles sont une bonne chose, vu la situation en Europe, avec ce qui s’est passé en France, dit une automobiliste roumaine. Il faut juste être patient“.

filtrage par nationalité

Pour limiter le flux des migrants dans les Balkans, les autorités macédoniennes et serbes ont décidé de filtrer par nationalité. Ne sont autorisés à passer que ceux qui viennent de pays en guerre : les Syriens, les Irakiens et les Afghans.
Les autres se trouvent donc bloqués notamment à la frontière grecque.

Moi, je ne veux pas retourner dans mon pays, lance Samrat, originaire du Népal. Je n’ai plus de maison là-bas. Je veux aller en Europe et avoir un avenir meilleur“.

A ce jour, les enquêteurs ont découvert que 2 des terroristes qui ont opéré à Paris avaient transité par la Grèce. Ce qui a amplifié la peur que d’autres djihadistes soient infiltrés parmi les nouveaux arrivants.

Pour autant, le ministre grec de la politique migratoire a rappelé qu’il fallait veiller à ne pas “lier terrorisme et immigration”.

Migration Minister Mouzalas after releasing details of Syrian passport holder linked to #ParisAttacks

#Greecepic.twitter.com/5oswCygyGU

— Derek Gatopoulos (@dgatopoulos) 16 Novembre 2015

Pour aller plus loin

>> “Réfugiés : l’attentat attise les divisions” – article paru dans Les Echos, à lire ici

>> “Au-delà des soucis sécuritaires, il faut protéger les réfugiés” – communiqué de l’ONG Human Rights Watch, à lire ici

>> “Ne tournez pas le dos aux migrants”: l’appel de l’ONU aux Européens – article à lire ici

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Moldavie : les séparatistes de Transnistrie demandent la "protection" de Moscou

Le Parlement européen vote de nouvelles règles pour le permis de conduire

Des agriculteurs manifestent à Bruxelles