DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Manifestation contre les violences faites aux femmes en Egypte

euronews_icons_loading
Manifestation contre les violences faites aux femmes en Egypte
Taille du texte Aa Aa

Un rassemblement s’est tenu ce mardi devant le syndicat de la presse du Caire pour dénoncer les violences exercées à l’encontre des femmes, en écho à la journée de mobilisation mondiale consacrée à cette cause. Les atteintes à l’intégrité physique ou le harcèlement concernent plus de 99 % des Egyptiennes indique l’ONU, dans un rapport publié l’an dernier.

“Les femmes souffrent de toutes formes de violences”, lance une jeune femme présente sur place, “on les accuse toujours d‘être fautives. Leurs maris les battent pour avoir répondu ou pour s‘être mal comportée”. “Il y a plusieurs types de violences en Egypte”, constate une autre participante, “mais l’une des plus sévères est de forcer les femmes à continuer d’avoir des enfants jusqu‘à ce qu‘à ce que naisse un fils. Cette forme de violence, qu’on appelle l’obligation de reproduction, mène vers la mort de nombreuses femmes”. En Egypte, les violences touchent davantage les femmes, avec l‘émergence de conflits armés qui ont suivi le Printemps Arabe, et en raison de l’essor des mouvances fondamentalistes. “Le taux de violences faites aux femmes dans les pays arabes est l’un des plus élevés au monde”, note Mohammed Shaikhibrahim, correspondant d’Euronews au Caire . “Malgré cela, la manifestation ici est modeste vu le nombre de participants, mais elle véhicule un message fort pour tenter d’alerter sur ce problème : le fait que le monde arabe essaie de passer ce phénomène sous silence, en raison des normes sociales qui prédominent”.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.