EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La langue française fait sa révolution... en France

La langue française fait sa révolution... en France
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Cette expression s’applique parfaitement à la révolution que s’apprête à vivre la langue

PUBLICITÉ

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Cette expression s’applique parfaitement à la révolution que s’apprête à vivre la langue française… en France ! A la rentrée scolaire prochaine, en septembre 2016, la réforme de l’orthographe, approuvé par l’Académie française en 1990, va entrer en vigueur. Soit 26 ans après sa promulgation. De facto, depuis cette date les deux orthographes, la rectifiée et la traditionnelle, étaient tolérées dans les copies d‘examens.

Officiellement, la nouvelle orthographe a fait son entrée dans les programmes de l’Education nationale en 2008, mais sans être obligatoire. De nombreux enseignants ont fait preuve de réticence face à cette réforme. En la matière, la France est un peu la mauvaise élève des pays francophones. En Suisse, en Belgique ou au Québec, le français réformé est plus enseigné et connu sur les bancs des écoles.

Le sort réservé à l’accent circonflexe

La réforme s’appuie sur 10 nouvelles règles « pour simplifier l’orthographe » et sur la suppression de « quelques anomalies ». Pratiquement 2 500 mots sont concernés par des changements de graphie.

L’un des points centraux de cette réforme concerne le sort réservé à l’accent circonflexe (règle 4). Il disparaît sur les « u » et les « i » mais pas dans tous les cas… Il sera conservé dans les cas d’ambiguïté (mur/mûr, sur/sûr) ou dans certaines formes de conjugaison (passé simple, subjonctif). Nb: historiquement, le « ^ » résulte généralement de la disparition d’un « s ». Ainsi en en ancien français, une île s’écrivait une isle.

Ancienne orthographeNouvelle orthographe coût cout entraîner, nous entraînons entrainer, nous entrainons paraître, il paraît paraitre, il parait #### Les traits d’union, également stars de cette nouvelle orthographe

La règle 1 stipule que les numéros composés seront dorénavant « systématiquement reliés ». Ainsi vingt et un devra s’écrire vingt-et-un. A l’opposé, la règle 7 prévoit que la soudure s’impose dans certains cas (mots composé de contre-, entre, extra-, infra, etc). Dorénavant, un extra-terrestre s’écrit extraterrestre et un porte-monnaie devient portemonnaie. La règle 2 concerne des noms composés dont l’un des éléments était au pluriel… au singulier… Et vice et versa… Ainsi, un compte-gouttes disparaît pour devenir un compte-goutte, le pluriel restant « des compte-gouttes ».

Autre accentuation concernée par la réforme, le tréma. La règle 10 indique qu’il doit être déplacé sur la lettre « u » dans certains cas ou ajouté dans d’autres.

Ancienne orthographeNouvelle orthographe aiguë, ambiguë aigüe, ambigüe ambiguïté ambigüité arguer argüer Parmi les anomalies corrigées, peuvent être mis en avant les mots suivants :

Ancienne orthographeNouvelle orthographe nénuphar nénufar punch ponch oignon ognon charriot chariot asseoir assoir #### #jesuiscirconflexe

Cette réforme ne fait pas l’unanimité, loin s’en faut. Sur les réseaux sociaux, c’est le « ^ » qui a été choisi pour porter la bannière de la révolte. Le hashtag #jesuiscirconflexe véhicule le mécontentement d’internautes attachés au chapeau pointu. Le combat ne fait que commencer ! Notons tout de même que si cette réforme est pour le moins décriée, de nombreux messages s’indignent de cas où la réforme ne sera pas appliquée. Mais chut, l’ancienne orthographe reste tolérée…

Le seul fait de lire le mot “ognon” suffira à nous faire pleurer maintenant. #JeSuisCirconflexe

— Léa Héloin (@Lea_Hln) 4 Février 2016

Après ognon et nénufar, la prochaine étape dans la braderie de l'orthographe officialisera l'ortografe, logiquement. #JeSuisCirconflexe

— Ivan Rioufol ن (@ivanrioufol) 4 Février 2016

De toute manière, je vais faire ma vieille peau en continuant d'écrire oIgnon, nénuPHar, coÛt… Et bien sûr, #JeSuisCirconflexe à jamais.

— Caroline. (@CarolineSlim) 4 Février 2016

Adam n'a plus la cote ; il est moins sûr, Eve.
Adam n'a plus la côte ; il est moins sur Eve.
Un accent, ça change tout. #JeSuisCirconflexe

— Christophe Robin (@XopheRobin) 4 Février 2016

Ne pas confondre un homme mûr, et un homme mur. #JeSuisCirconflexepic.twitter.com/dR1oMBepFj

— Bart (@PhoenixBart) 4 Février 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Qui sont les champions du multilinguisme dans l'UE ?

La langue portugaise uniformisée ne fait pas l'unanimité

Jeux Olympiques : un camp militaire géant aux portes de Paris