EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Autriche critiquée par l'Union européenne pour sa politique migratoire

L'Autriche critiquée par l'Union européenne pour sa politique migratoire
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La question migratoire est un des gros sujets actuellement évoqués lors du sommet européen à Bruxelles.

PUBLICITÉ

L’Autriche a décidé d’imposer des quotas journaliers à compter de ce vendredi. Pas plus de 80 demandeurs d’asile par jour.
Les quotas portent aussi sur le nombre de réfugiés qui traversent le pays pour aller en Europe de l’Ouest. Pas plus de 3200 personnes en transit, exigent les autorités autrichiennes.

Le sujet a été évoqué lors du sommet européen à Bruxelles (voir ici). Et le président de la commission, Jean-Claude Juncker, a fait part de son désaccord avec l’attitude de Vienne.

En ce qui concerne l’Autriche, je dois dire que je n’apprécie pas la décision qui a été prise. Il faut savoir si une telle décision est en conformité avec la législation européenne. C’est ce que nous étudions actuellement.

Par ailleurs, l’Autriche et plusieurs pays des Balkans ont décidé de mieux coordonner leur politique de contrôle des réfugiés. Un accord a été signé dans ce sens à Zagreb, en Croatie.
Ce texte prévoit de procéder à un seul enregistrement des réfugiés. Cela aurait lieu à la frontière entre la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine, et non plus à l’entrée de chaque pays sur la route des Balkans.

Des renforts policiers vont ainsi être déployés à la frontière gréco-macédonienne. Ne seront autorisés à entrer que les personnes venues de pays en guerre.

>> Accord pour enregistrer les migrants à la frontière macédonienne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le quota de migrants autrichien épinglé par la Commission européenne

Réfugiés : l'Autriche revoit les principes de l'espace Schengen

Migrants : l'Allemagne restreint les points d'accès à son territoire