EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Déjà un peu de répit pour les migrants de la Jungle de Calais

Déjà un peu de répit pour les migrants de la Jungle de Calais
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le tribunal administratif ne rendra pas de décision sur le référé déposé par les associations avant 24h. Autant de répit pour des migrants qui n'ont donné aucun signe de vouloir partir.

PUBLICITÉ

Il n’ y aura pas d‘évacuation par la force de la Jungle de Calais. Pas ce mardi soir en tous cas. Après la visite de la juge chargée du dossier sur place, le tribunal a fait savoir que sa décision ne serait pas rendue avant mercredi ou jeudi.

Une audience avait en effet lieu cet après-midi sur l’examen du référé de la suspension de la partie sud du camp de migrants.

Un camp que décrit ainsi l’un de ses habitants, réfugié afghan :
“Il y a plus de 3.000 personnes qui vivent ici, il y a une mosquée, des écoles, il y a tout dans cette jungle. C’est devenu comme une petite ville ici et ils veulent en finir, alors que les gens ont fait beaucoup de travail ici”.

Un autre camp, fait de containers chauffés, attend les familles quand elles devront quitter la Jungle.

Un groupe de 250 migrants et dix associations ont déposé un référé contre l’expulsion par la force mais déjà, ils ont obtenu du répit. Et en attendant l’arrivée des CRS, personne dans la Jungle n’a donné de signe de vouloir partir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La France et le Royaume-Uni échangent leurs gardes pour les 120 ans de l’Entente cordiale

Londres : Après plus de 24 heures d'interruption le trafic de l'Eurostar a repris

Le jeune Britannique retrouvé en France rapatrié "rapidement", selon le procureur