Istanbul ville morte

Istanbul ville morte
Par Laurence Alexandrowicz avec BORA BAYRAKTAR, EURONEWS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Qu’est devenue la bouillonnante Istanbul ? Ce samedi, les rues de la mégapole se sont brutalement vidées. Désertées par les habitants et les

PUBLICITÉ

Qu’est devenue la bouillonnante Istanbul ? Ce samedi, les rues de la mégapole se sont brutalement vidées. Désertées par les habitants et les touristes. Les commerçants ont baissé leurs rideaux, dans l’avenue Istiklal et les ruelles voisines.

Depuis juin, les attentats se multiplient de manière de plus en plus rapprochée, ce témoin nous raconte l’attaque kamikaze : “Il y a eu une explosion, un énorme bruit. Et un grand trou dans le sol. Il y avait à peu près 25, 30 personnes étendues par terre. Après, la police est venue et on est parti. J’avais peur. Psychologiquement, c‘était horrible.”

La rue a été rouverte en début de soirée. Quatre touristes étrangers, dont trois Israéliens, y ont perdu la vie.

“Malgré les mesures de sécurité l’ultime attaque terroriste a eu lieu au centre d’ Istanbul, ce qui accroît la peur parmi la population, explique notre correspondant Bora Bayraktar. La plupart des 14 millions de Stambouliotes sont restés chez eux, paniqués par les rumeurs de nouvelles attaques dans les réseaux sociaux.”

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Turcs accueillent en héros leur premier astronaute

Turquie : une attaque contre un Palais de justice d’Istanbul a fait un mort et cinq blessés

Turquie : l'Etat islamique revendique l'attaque contre une église, les deux assaillants arrêtés