GP de Samsun: les judokas français juste derrière les turcs au terme du jour 1

GP de Samsun: les judokas français juste derrière les turcs au terme du jour 1
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le public turc peut se réjouir d’une première journée bien remplie à domicile, au Grand Prix de judo de Samsun, sur les rives de la mer noire. -60kg

PUBLICITÉ

Le public turc peut se réjouir d’une première journée bien remplie à domicile, au Grand Prix de judo de Samsun, sur les rives de la mer noire.

-60kg hommes

L’or était garanti aux turcs, deux locaux se hissent en finale. Mais il n’y avait pas photo, Bekir Ozlu était incontestablement l’homme de la journée.

Le dauphin des Grand Prix de La Havane et de Dusseldorf inflige en finale un uchi-mata à son compatriote Sahim Ahmet Kaba pour waza-ari. Kaba est pénalisé une fois de trop en fin de combat ce qui permet à Ozlu de remporter tous ses combats du jour par ippon.

-66kg hommes

Victoire du Coréen Kim Limhwan en finale face au Mongole Altansukh Dovdon, après un combat stérile. Dovdon est pénalisé une fois, il est déclaré perdant.

-48kg femmes

Chez les femmes succès de la féroce Otgontsetseg Galbadrakh chez les super légers, et cela dans les premières secondes, devant un public hostile.

Elle mène d’entrée d’un waza-ari face à la locale Dilara Lokmanhekim et enchaîne sur un énorme ura-nage pour ippon, avec moins de 50 secondes au chrono. La Mongole naturalisée Kazakh vainqueur du dernier Grand Slam de Paris prouve qu’elle est bien la meilleure cette année.

La Française Laëtitia Payet, victorieuse de la championne olympique Sarah Menez prend le bronze et fait un pas vers les Jeux de Rio.

-52kg femmes

Finale très serrée chez les -52kg, entre l’Espagnole Laura Gomez et la Turkmène Gulbadam Babamuratova, à l’avantage de cette dernière qui arrache son deuxième Grand Prix pour un simple Yuko obtenu au bout de 23 secondes sur un ippon-seoi-nage, projection par l‘épaule.

Babamuratova revient au sommet à quatre mois des jeux Olympiques, alors que Gomez qui a sorti la mieux classée du jour, la Française Anabelle Euranie se contente d’une troisième médaille d’argent d’affilée.

-57kg femmes

Helène Receveaux domine une splendide finale franco-française chez les -57kg. Pourtant son adversaire Automne Pavia était favorite. Receveaux est pénalisée trois fois au cours du combat, elle va perdre, mais lance une contre attaque mortelle à quelques secondes du gong. Ce qui lui vaut un Waza-ari mais surtout une médaille d’or et de précieux points en vue des qualifications aux JO. Malgré l’amitié la rivalité est forte entre les deux combattantes françaises. Une seule partira au Brésil cet été.

La surprise du jour

La surprise du jour a eu lieu du côté des -66kg, c’est la défaite prématurée du tête de série Nijat Shikalizada. L’Azéri se fait surprendre dès son premier combat par le Russe Yakub Shamilov, qui marque waza-ari sur cette projection.

L’image du jour

L’image du jour c’est le public particulièrement jeune autour des tatamis du Yasar Dogu Sports Arena . Des centaines d’enfants ont été invités par la fédération turque pour garantir l’ambiance, ils ont bien joué leu rôle puisque la Turquie est en tête du classement des médailles après ce premier jour devant la France. Suite des combats ce samedi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Judo : Audrey Tcheuméo décroche l'or à Antalya, avant les Championnats du monde

Grand Slam d'Antalya : quatre médailles d'or françaises pour la première journée

Grand Chelem de Judo : Manuel Lombardo et Clarisse Agbégnénou brillent à Tachkent