EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Protections des données : Microsoft contre-attaque

Protections des données : Microsoft contre-attaque
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Avec Reuters et AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après le bras de fer entre Apple et le FBI, c’est le géant informatique Microsoft qui relance la bataille pour la protection des données aux

PUBLICITÉ

Après le bras de fer entre Apple et le FBI, c’est le géant informatique Microsoft qui relance la bataille pour la protection des données aux Etats-Unis.
Jeudi, Microsoft a décidé de poursuivre le gouvernement américain.

En cause : les mandats de perquisition délivrés par la justice pour consulter secrètement les e-mail des clients de Microsoft.
Des pratiques jugées contraires à la Constitution américaine par l’entreprise de Redmond.

2600 enquêtes secrètes

Microsoft demande à pouvoir prévenir ses clients – dans certaines conditions – quand ils sont surveillés, surtout lorsque leurs données sont stockées sur les fameux clouds. Des serveurs externes à l’entreprise.
Or le développement du cloud computing permet aux enquêteurs de surveiller ces données sans avoir besoin de prévenir Microsoft.

L’entreprise a révélé qu’en dix-huit mois 2600 enquêtes secrètes avaient ainsi permis de violer la confidentialité de ses clients.

Ce nouveau bras de fer intervient alors que l’entreprise Apple est aussi en conflit avec le grouvernement américain. Le FBI réclamait le débloquage d’un Iphone qui avait appartenu à un terroriste. Apple avait refusé. Mais le FBI avait gagné la bataille en parvenant à débloquer le téléphone grâce à l’aide d’une entreprise externe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Joe Biden et Donald Trump appellent à l'apaisement après la tentative d'assassinat

Le New York Times appelle Joe Biden à se retirer de la course à la présidentielle

Hunter Biden, fils du président américain, reconnu coupable de détention illégale d'arme à feu