EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Barack Obama refuse de pointer du doigt la communauté musulmane

Barack Obama refuse de pointer du doigt la communauté musulmane
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Barack Obama se refuse à stigmatiser les musulmans d’Amérique.

PUBLICITÉ

Barack Obama se refuse à stigmatiser les musulmans d’Amérique. Deux jours après la tuerie d’Orlando qui a fait 49 morts et 53 blessés, le président des Etats-Unis a répondu aux critiques du candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump qui lui reproche de ne pas nommer clairement l’islam radical comme une menace majeure pesant sur le pays.

“Nous avons traversé des moments dans notre histoire au cours desquels nous avons agi par peur, et nous l’avons regretté par la suite, a-t-il martelé. Notre pays a pour fondement les libertés fondamentales, y compris la liberté de religion. Nous n’avons pas de tests religieux ici. Si nous devions abandonner ces valeurs, non seulement nous faciliterions la radicalisation des gens ici et à travers le monde, mais nous trahirions ce que nous essayons précisément de protéger.”

#OrlandoUnitedpic.twitter.com/ixCxMZzGH2

— Barack Obama (@BarackObama) 13 juin 2016

Juste avant son allocution, Barack Obama avait réuni son conseil de sécurité nationale pour évoquer le massacre d’Orlando et la stratégie américaine contre le groupe Etat islamique. Il a aussi répété qu’au vu des premiers éléments de l’enquête, le tueur avait agi seul, sans lien avec des commanditaires à l‘étranger.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hillary Clinton condamne les propos de Trump suggérant qu'Obama "est du côté des terroristes"

Des témoins assurent qu'Omar Mateen était homosexuel

Hunter Biden, fils du président américain, reconnu coupable de détention illégale d'arme à feu