J.-M. Ayrault : "Il ne faut pas faire de purges" en Turquie

J.-M. Ayrault : "Il ne faut pas faire de purges" en Turquie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chef de la diplomatie française condamne la tentative de coup d‘État en Turquie tout en mettant en garde contre une répression excessive.

PUBLICITÉ

Le chef de la diplomatie française condamne la tentative de coup d‘État en Turquie tout en mettant en garde contre une répression excessive.

Selon Jean-Marc Ayrault, “condamner le coup d‘État” est la moindre des choses à faire, mais cela ne signifie pas donner “un chèque en blanc” au président Erdogan.

“Il ne faut pas faire de purges. Il faut que l‘État de droit fonctionne” a-t-il déclaré sur France 3. “Ceux qui ont porté atteinte à la démocratie turque doivent pouvoir être poursuivis dans le cadre de l‘État de droit. Ce n’est pas l’arbitraire qui doit l’emporter, c’est la démocratie qui doit sortir renforcée”

De son côté, le président russe n’a exprimé aucune réserve quant à son soutien lors de la conversation téléphonique qu’il a eu avec Recep Tayyip Erdogan.

Selon un communiqué du Kremlin, Vladimir Poutine “présenté ses condoléances pour les nombreuses pertes en vies humaines (…), et a souhaité un retour rapide à l’ordre constitutionnel et à la stabilité”

Après des mois de brouille, les relations entre Moscou et Ankara viennent de s’apaiser et les deux hommes ont réaffirmé leur volonté de se rencontrer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine

Ukraine : pas d'avancée russe majeure selon l'OTAN, Poutine dit ne pas vouloir s'emparer de Kharkiv

Vladimir Poutine salue le partenariat avec la Chine