EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Attaque en Allemagne: selon le procureur l'assaillant ne présentait aucun signe de radicalisation islamiste

Attaque en Allemagne: selon le procureur l'assaillant ne présentait aucun signe de radicalisation islamiste
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au lendemain de l’attaque, l’allemagne a découvert le visage du jeune homme qui a semé la panique dans un train régional de Bavière.

PUBLICITÉ

Au lendemain de l’attaque, l’allemagne a découvert le visage du jeune homme qui a semé la panique dans un train régional de Bavière. Un adolescent d‘à peine 17 ans, ressortissant afghan et demandeur d’asile en Allemagne. Sur des images de propagande relayées par les réseaux de l’Etat islamique, celui présenté comme Muhammad Riyad, s’auto-désigne comme soldat du califat.

Pour prouver le lien, l'agence Amaq de l'#EI diffuse une video de l'assaillant du train en Allemagne pic.twitter.com/AxT7qcBQj0

— David Thomson (@_DavidThomson) July 19, 2016

Le pays s’est réveillé sous le choc. C’est la première fois qu’un attentat revendiqué par Daech a lieu sur son sol. D’autant que l’adolescent ne présentait aucun signe d’un engagement islamiste.

Cet afghan est un réfugié mineur, qui en tant que mineur non-accompagné, a demandé l’asile en Allemagne. Jusqu‘à il y a deux semaines, il vivait dans un foyer à Ochsenfurt et a été transféré depuis dans une famille d’accueil“, a déclaré le procureur.

Malgré le statut de demandeur d’asile du jeune homme, la classe politique allemande n’a pas alimenté la polémique mardi. Le ministre de l’Intérieur de Bavière, pourtant membre de la CSU, un parti très conservateur, a appelé à ne pas tirer de jugements simplistes.

Depuis l’arrivée de près d’un million de réfugiés en 2015, aucune attaque de cet ampleur n’avait été à déplorer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OTAN va ouvrir un centre de commandement pour l'Ukraine en Allemagne

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot

Football : la France éliminée de l'Euro par l'Espagne en demi-finales