Turquie : la purge des institutions jugée nécessaire (Conseil de l'Europe)

Turquie : la purge des institutions jugée nécessaire (Conseil de l'Europe)
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe était en Turquie pour une visite officielle après le putsch raté du mois de juillet.

PUBLICITÉ

Les arrestations qui ont suivi le coup d’Etat manqué en Turquie étaient nécessaires. C’est ce qu’a déclaré mercredi à Istanbul le secrétaire général du Conseil de l’Europe en visite officielle.
Thorbjorn Jagland a parlé en terme cru : il reconnu la necessité de nettoyer (sic) les institutions de la Turquie.

Thorbjorn Jagland, secrétaire général du Conseil de l’Europe :
“La tentative de coup d’Etat était choquante. Les personnes impliquées dans ce projet ont non seulement tiré sur la foule, dans la rue, mais savaient que beaucoup de personnes allaient être tuées. Ils ont aussi bombardé le Parlement, l’institution démorcratique de ce pays. Ce coup d’Etat doit être condamné de la manière la plus ferme.”

Soutien à la Turquie, mais inquiétudes aussi pour l’Etat de droit.

En Turquie, la fermeture définitive de 102 médias a été ordonnée par décret https://t.co/pSQEkHIBi4pic.twitter.com/uPbIolG1xJ

— Libération (@libe) 1 août 2016

Le secrétaire général du Conseil de l’Europe a appelé le gouvernement à respecter la Convention européenne des droits de l’Homme après la vaste purge qui continue de s’abattre sur le pays.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

UE-Turquie : l'accord sur les migrants à l'épreuve des tensions

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

La Turquie suspend tous ses échanges commerciaux avec Israël en attente d'un cessez-le-feu à Gaza