EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Israël : Simon Peres dans un état stable mais toujours critique

Israël : Simon Peres dans un état stable mais toujours critique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Agé de 93 ans, l'homme d'Etat israélien a été victime mardi d'une attaque cérébrale majeure. Ses médecins ont noté quelques améliorations.

PUBLICITÉ

Hospitalisé depuis mardi soir près de Tel Aviv, Shimon Peres reste dans un état stable mais critique après un grave accident vasculaire cérébral.

Agé de 93 ans, l’ancien président d’Israël et Prix Nobel de la paix a été admis dans le service des soins intensifs.

Les chances de survie de Shimon Peres sont “plutôt bonnes” https://t.co/Qf3aaRPjSgpic.twitter.com/tOTBDv4Tem

— Paris Match (@ParisMatch) 14 septembre 2016

Le temps dira s’il gardera des séquelles durables de cet accident.

Docteur Yitzhak Kreiss, directeur du Sheba Medical Centre : “Je peux dire qu’il est toujours dans un état critique mais stable. Nous avons pu constater quelques améliorations. M. Peres est dans un état de conscience partielle mais il est réveillé. Nous sommes en train de réduire la sédation afin de l‘évaluer et c’est un bon signe”.

L’annonce de l’hospitalisation de Shimon Peres a soulevé une vague de sympathie tant en Israël que dans la communauté internationale.

M. Peres est l’un derniers artisans encore en vie des accords de paix d’Olslo avec les Palestiniens en 1993. Un processus avorté.

Il y a deux ans, avec Mahmoud Abbas, Shimon Peres avait répondu présent à l’invitation du pape François au Vatican. Une rencontre au service de la paix au Moyen orient.

Dans une rare interview donnée en février dernier au magazine Time, Shimon Peres avait répondu à la question de savoir ce qui le rendait le plus fier.
Il avait répondu : “Les choses que j’aurais à faire demain. Les choses qu’on a faites sont faites. Elles appartiennent au passé. Je me préoccupe surtout des choses qu’on peut et doit faire demain.”

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Benjamin Netanyahu dissout le cabinet de guerre israélien

Les sirènes à Tel-Aviv pour la première fois depuis des mois, Hamas "tire un barrage" depuis Gaza

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP