UKIP, le feuilleton : après l'altercation, réconciliation en vue

UKIP, le feuilleton : après l'altercation, réconciliation en vue
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Steven Woolfe va bien.

PUBLICITÉ

Steven Woolfe va bien. Une photo parue dans la presse est censée en attester. L’eurodéputé du parti britannique UKIP reste simplement hospitalisé à Strasbourg pour quelques examens complémentaires. Mais son altercation de jeudi avec un autre élu du UKIP continue à faire couler de l’encre, obligeant le chef du parti à réagir.

“Il s’agissait de deux adultes impliqués dans une altercation, a regretté Nigel Farage, qui assure l’intérim après avoir démissionné de la direction du parti. Ce n’est pas un comportement très convenable mais je ne vais pas me prêter au petit jeu des accusations et en rajouter sur qui a fait quoi. Ca n’aurait pas dû se produire. Ca donne de nous l’image de parlementaires du tiers monde. Ce n’est pas bon.”

L’agresseur présumé, l’eurodéputé Mike Hookem, assure, lui, ne pas avoir frappé son collègue. Mais qu’on se rassure, la réconciliation est en bonne voie.

“Ce matin, Steven a tendu la main de l’amitié à M. Hookem, à Mike, et a réalisé que les choses étaient allées trop loin lors de cette réunion, explique Nathan Gill, un autre eurodéputé UKIP. Il a donc pris l’initiative pour que nous restions un groupe d’amis.”

Si la réunion de jeudi a dégénéré, c’est notamment parce que ce parti europhobe est en pleine crise depuis le vote sur le Brexit. Nigel Farage veut en quitter la direction et Woolfe est candidat. Concernant le fâcheux incident, deux enquêtes sont en cours, l’une du parti, l’autre du Parlement européen.

#UKIP's MikeHookemMEP</a> claims <a href="https://twitter.com/Steven_Woolfe">Steven_Woolfe ''instigated” a “tussle” that left the leadership contender in hospital https://t.co/GUIOc0Wydt

— Sky News (@SkyNews) October 7, 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une réunion de Ukip dégénère, Steven Woolfe hospitalisé

Les premiers vols d'expulsion vers le Rwanda quitteront le Royaume-Uni dans quelques mois

La fausse annonce de la mort de Charles III