EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Espagne : Mariano Rajoy perd un premier vote de confiance

Espagne : Mariano Rajoy perd un premier vote de confiance
Tous droits réservés 
Par Pierre Le Duff avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre conservateur espagnol Mariano Rajoy n’a pas obtenu la confiance des députés pour pouvoir former un gouvernement.

PUBLICITÉ

Le Premier ministre conservateur espagnol Mariano Rajoy n’a pas obtenu la confiance des députés pour pouvoir former un gouvernement. Sa formation, le Parti populaire, a remporté les élections législatives en décembre, puis en juin, mais sans avoir la majorité absolue.

Un nouveau vote de confiance aura lieu samedi. Les socialistes ont déjà annoncé qu’ils s’abstiendraient, malgré l’opposition de leur ancien leader ici à l’image, récemment évincé de la direction du parti, justement parce qu’ils s’opposaient à cette abstention et prônait un retour aux urnes.

La gauche radicale de Podemos crie à une trahison des socialistes, qu’ils jugent plus proches de la droite.

Terminó el acto inicial de la triple alianza PP-PSOE-Cs. El sábado, acto final: entregarán el Gobierno a Rajoy.

— Pablo Iglesias (@Pablo_Iglesias_) 27 octobre 2016

Le premier acte de l’alliance PP – PSOE – Ciudadanos vient de s’achever. Samedi, acte final : ils vont remettre le gouvernement entre les mains de Rajoy

Si jamais Mariano Rajoy n’obtenait pas la confiance des députés avant lundi, de nouvelles élections seraient convoquées. S’il est investi, cela mettra fin à dix mois de blocage.

Gouverner s’annonce difficile. A chaque vote, le Parti populaire devra négocier une majorité.

Son gouvernement devra faire face aux exigences de Bruxelles et aux velléités d’indépendance de la Catalogne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mariano Rajoy à nouveau à la tête du gouvernement espagnol

L'Espagne veut empêcher l'accès des mineurs aux sites pornographiques

Manifestation à Barcelone contre une amnistie des indépendantistes catalans