EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Mossoul : 68.000 civils ont fui, un million encore pris au piège

Mossoul : 68.000 civils ont fui, un million encore pris au piège
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Si l'exode des civils se poursuit à Mossoul, plus d'un million d'entre eux seraient encore coincés dans la grande ville du nord de l'Irak, encore en grande partie aux mains de l'État islamique.

PUBLICITÉ

À Mossoul, l’exode des civils se poursuit. Depuis le début de l’offensive des forces irakiennes, il y a cinq semaines, plus de 68.000 habitants, dont de nombreuses familles, ont dû quitter leurs foyers, selon l’ONU. Un chiffre toutefois inférieur aux prévisions. Car selon les estimations, plus d’un million de civils se trouveraient encore dans la grande ville du nord de l’Irak, encore en grande partie aux mains des combattants de l‘État islamique, qui n’hésiteraient pas à utiliser les habitants comme boucliers humains. Dans cette zone très urbanisée, les forces irakiennes et leurs alliés progressent lentement, notamment à l’est de Mossoul.

#VendrediLecture : WFP_FR</a> vous recommande de lire les récits de ceux qui se sont échappés: Les voix de <a href="https://twitter.com/hashtag/Mossoul?src=hash">#Mossoul</a>. <a href="https://t.co/FQPun2jioK">https://t.co/FQPun2jioK</a> <a href="https://t.co/S3JVqQrtKo">pic.twitter.com/S3JVqQrtKo</a></p>&mdash; ONU PAM (WFP_FR) 18 novembre 2016

Les chrétiens retournent à Qaraqosh

Dans les environs de Mossoul, plusieurs localités ont déjà été libérées, notamment Qaraqosh, la plus ancienne cité chrétienne d’Irak. Les habitants reviennent progressivement. Ils y découvrent une ville en partie en ruines, notamment des églises dégradées. Quand l‘État islamique avait investi Qaraqosh, il y a plus de deux ans, la plupart des chrétiens avaient pris la fuite. Ceux qui étaient restés avaient le choix entre se convertir à l’Islam ou mourir.

Avec AFP, Reuters, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irak : l'étau se resserre sur Tal Afar

Les habitants de Mossoul se disputent la maigre aide envoyée par Bagdad

Irak : l'offensive pour reprendre Mossoul continue