La liberté d'expression en Turquie au menu des discussions entre Merkel et Erdogan

La liberté d'expression en Turquie au menu des discussions entre Merkel et Erdogan
Par Raphaele Tavernier avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Angela Merkel était à Ankara ce jeudi.

PUBLICITÉ

Angela Merkel était à Ankara ce jeudi. Ce déplacement intervient à quelques semaines d’un référendum sur une
révision constitutionnelle en Turquie qui renforcerait considérablement les pouvoirs du président turc si elle était approuvée. Lors d’un point presse conjoint au palais présidentiel turc, la chancelière allemande a exhorté Recep Tayyip Erdogan à garantir, dans cette éventuelle refonte constitutionnelle, le respect de la liberté d’expression dans son pays.

“J’ai indiqué que les responsabilités devaient être individuellement identifiées et nous avons vu comment le peuple turc a défendu la démocratie et les règles de la démocratie en Turquie lors de la tentative de putsch. Voilà pourquoi dans ce moment décisif, il est important que la liberté d’expression soit respectée”, a dit Angela Merkel.

La séparation des pouvoirs doit également être respectée, a souligné Angela Merkel, alors que de nombreux opposants au président turc redoutent un mélange des pouvoirs en cas d’adoption de la réforme constitutionnelle. Une critique balayée du revers de la main par Recep Tayyip Erdogan.

“Cela n’a absolument aucun fondement (…) il y a un organe législatif, l’exécutif est également là, de même que la justice, il n’est pas question de mettre fin à la séparation des pouvoirs”, a précisé Recep Tayyip Erdogan.

Cette visite d’Angela Merkel avait pour objectif de réchauffer les relations entre l’Allemagne et la Turquie. Elles s‘étaient dégradées depuis la tentative de coup d’Etat manquée en juillet dernier. Elle visait à renverser Erdogan et avait été suivie de purges de masse suscitant l’inquiétude en Europe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation

Les Turcs accueillent en héros leur premier astronaute