EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Ukraine : un autre chef rebelle tué dans une explosion

Ukraine : un autre chef rebelle tué dans une explosion
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le séparatiste prorusse est mort mercredi après l'explosion d'une roquette.

PUBLICITÉ

Mikhaïl Tolstykh, 36 ans, était l’un des principaux chefs militaires prorusses à l’est de l’Ukraine. Il a été tué mercredi après une explosion à Donetsk, la capitale des rebelles pro-Moscou.

Key Ukraine rebel commander killed in 'act of terror' https://t.co/uuRs6HBNCH

— AFP news agency (@AFP) 8 février 2017

Une mort ausitôt dénoncée par Moscou et par un haut responsable de la République autoproclamée de Donetsk qui évoque “un acte terroriste”.

Selon des sources russes, l’homme aurait été tué après le tir d’un lance-roquette sur un bâtiment du centre de la ville.

Samedi, c’est un autre chef séparatiste qui a été tué, cette fois à Lougansk, l’autre région indépendantiste. Il est mort durant l’explosion de sa voiture.

Ces représailles interviennent quelques jours après de violents combats entre les troupes ukrainiennes et les forces séparatistes à moins sur la ligne de front.

En une semaine, ce sont quelque 35 civils et militaires qui ont été tués dont une grande majorité à Avdiïvka, une petite ville sous le contrôle de Kiev, au beau milieu de la ligne de front.

Devant ce regain de violence, l’Allemagne a proposé une réunion d’urgence sur l’Ukraine prévue pour la semaine prochaine.

#Ukraine: #Berlin appelle à un cessez-le-feu durable https://t.co/gYsq8sVtKl#Allemagnepic.twitter.com/3vfVHbIOYK

— Allemagne Ambassade (@AllemagneDiplo) 8 février 2017

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine frappe un dépôt de munitions à l'intérieur de la Russie, des évacuations en cours

Une attaque meurtrière sur la ville de Dnipro fait au moins 5 morts et 53 blessés

Guerre en Ukraine : au moins 11 morts après des frappes russes