EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Nouvel accord pour une trêve à l'Est de l'Ukraine

Nouvel accord pour une trêve à l'Est de l'Ukraine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La trêve en Ukraine, voulue depuis les accords de Minsk en 2015, va-t-elle enfin voir le jour?

PUBLICITÉ

La trêve en Ukraine, voulue depuis les accords de Minsk en 2015, va-t-elle enfin voir le jour? Au terme d’une rencontre à Munich avec les chefs de la diplomatie allemande, ukrainienne et française, Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères, russe a annoncé qu’un accord, allant dans ce sens, avait été trouvé. _Une fois de plus, nous avons accepté que le 20 février, le régime de cessez-le-feu soit mis en place et que le retrait du matériel militaire lourd vers des endroits autorisés commence. _

L’application de la trêve dès lundi est-elle réalisable ?

La trêve doit donc débuter lundi dans l’est de l’Ukraine entre rebelles prorusses et l’armée ukrainienne. Mais les séparatistes prorusses n’ont pas confirmé pour l’instant leur intention de respecter cette nouvelle trêve, certains estimant inenvisageable sa mise en place dès lundi.
Le ministre des Affaires étrangères allemand, Sigmar Gabriel, a déclaré :
Nous nous réunirons à nouveau dans quelques semaines pour préparer le processus politique qui sera la tâche la plus difficile. Mais sans un cessez-le-feu et sans un retrait des armes lourdes, il sera impossible d’amorcer le processus politique.

Sergueï Lavrov a toutefois souligné que cette réunion à Munich n’avait pas mené à de “grands progrès”. Le conflit dans l’est de l’Ukraine a fait plus de 10.000 morts depuis avril 2014.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée

MAJ : frappe russe sur un supermarché Kharkiv, au moins 14 morts