Nouvelle mise en garde du HCR sur la famine dans la corne de l'Afrique

Nouvelle mise en garde du HCR sur la famine dans la corne de l'Afrique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Haut Commissariat aux Réfugiés met une nouvelle fois en garde la communauté internationale sur la sécheresse qui frappe la corne de l’Afrique, et le risque de famine à grande…

PUBLICITÉ

Le Haut Commissariat aux Réfugiés met une nouvelle fois en garde la communauté internationale sur la sécheresse qui frappe la corne de l’Afrique, et le risque de famine à grande échelle.

Le risque de décès dû à la famine est croissant dans la Corne de l’Afrique, au Yémen et au Nigéria https://t.co/mS5kKsFewn

— Le HCR (@Le_HCR) 11 avril 2017

La situation est encore plus critique dans les pays en proie à des violences ou des conflits armés. C’est le cas au Nigéria, au Soudan du Sud, en Somalie et au Yémen où le verrouillage militaire et économique des zones rebelles fait de la faim une arme de guerre.

“Le HCR rappelle à la communauté internationale que la sécheresse de 2011 dans la Corne de l’Afrique a coûté plus de 260 000 vies, dont plus de la moitié était des enfants de moins de cinq ans. Il faut tout prix éviter que ce scénario se répète”, a alerté Adrian Edwards, le porte-parole du HCR, lors d’un point de presse ce mardi à Genève.

Les Nations unies réclament à la communauté internationale 4,4 milliards de dollars d’ici juillet pour acheminer de l’aide dans ces quatre pays où plus de 20 millions de gens sont confrontés à la faim ou à la famine. L’ONU n’a reçu pour l’instant que 21% de ces fonds.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers