EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

France : Macron reçoit des soutiens de poids à gauche et à droite

France : Macron reçoit des soutiens de poids à gauche et à droite
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sorti en tête du premier tour de la présidentielle en France, le centriste Emmanuel Macron engrange les soutiens.

PUBLICITÉ

Sorti en tête du premier tour de la présidentielle en France, le centriste Emmanuel Macron engrange les soutiens. Malgré leurs divergences, les élus du parti de droite Les Républicains dont le candidat François Fillon a été éliminé, se sont mis d’accord sur la consigne : l’abstention n’est pas une option selon eux. Il faut donc voter soit Macron soit blanc.

“Je suis très heureux que notre famille politique ait été capable de s’accorder sur l’idée que l’objectif est de battre Marine Le Pen et pour cela, il n’ y a pas d’autre option pour nous que de décider d’appeler à voter pour Emmanuel Macron mais sans dire sans nom pour respecter toutes les sensibilités” a déclaré Jean-François Copé, ancien dirigeant du parti.

Après la déroute du candidat socialiste Benoît Hamon, le PS se met en marche pour soutenir Emmanuel Macron.

“Quatre millions de tracts ont été imprimés, plusieurs centaines de milliers d’affiches ont été imprimées, et seront placardées partout en France, a détaillé le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis. A travers la France, des centaines d’opérations de porte-à-porte seront organisées par nos élus et les militants dans les semaines qui viennent parce qu’il est hors de question parce qu’il est hors de question de laisser la France perdre son âme.”

Quant au président en exercice François Hollande, il a levé toute ambiguïté en annonçant dans une allocution télévisée qu’il votera pour Emmanuel Macron face au “risque” que Marine Le Pen fait peser, selon lui, sur l’avenir de la France.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon

Affaire Bygmalion : six mois ferme pour Nicolas Sarkozy en appel

Nigel Farage, le trublion des législatives au Royaume-Uni ?