EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Ismaïl Haniyeh désigné à la tête du Hamas

Ismaïl Haniyeh désigné à la tête du Hamas
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ismaïl Haniyeh a été désigné pour succéder à Khaled Mechaal à la tête du mouvement islamiste palestinien Hamas.

PUBLICITÉ

Ismaïl Haniyeh a été désigné pour succéder à Khaled Mechaal à la tête du mouvement islamiste palestinien Hamas.

L’ancien Premier ministre palestinien (2006-2007) représente l’aile pragmatique du Hamas, un parti qui a adoucissi il y a quelques jours son programme politique.

Dans un document publié lundi soir, le mouvement a accepté pour la première fois un état palestinien limité aux frontières de 67 et a pris ses distances avec les frères musulmans égyptiens, tout en refusant de reconnaître Israël.

Cette élection confirme que le Hamas se renouvelle“ a affirmé Fawzi Barhoum, porte-parole du mouvement. “Qu’il consulte, qu’il est démocratique et croit à la dévolution du pouvoir. Nous espérons que cette nouvelle ère avec Ismail Haniyeh lui permettra de s’ouvrir sur la région“ a-t-il conclu.

pic.twitter.com/SUWd21F7JP

— Hamas Movement (@HamasInfoEn) 1 mai 2017

Contrairement à ses prédécesseur, notamment Khaled Mechaal qui vivait exilé au Qatar, Ismaïl Haniyeh devrait habiter dans la bande de Gaza, gouvernée par le Hamas.

Les habitants de ce territoire sous blocus israélien apprécient :

Si le dirigeant du Hamas habite à Gaza, il aura une meilleure connaissance de la situation. Comme on dit, “les habitants de la Mecque connaissent chacune de ses ruelles”. Quelqu’un qui n’habite pas ici ne ressent pas le besoin de s’occuper des souffrances des Gazaouis“, explique un habitant de Gaza.

Ces changements amorcent le retour sur la scène diplomatique voulu par le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne, au moment même où le Fatah, le mouvement rival, est critiqué par les Palestiniens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La CIJ estime que la présence d'Israël dans les territoires palestiniens occupés est "illégale"

Nouvelle manifestation à Tel Aviv pour réclamer un accord sur la libération des otages

No Comment : manifestation de juifs ultra-orthodoxes contre le recrutement militaire en Israël