GB : imminence d'un accord de gouvernement ?

GB : imminence d'un accord de gouvernement ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les conservateurs et le parti unioniste nord-irlandais seraient sur le point de conclure une alliance.

PUBLICITÉ

En Grande-Bretagne, les négociations se poursuivent entre le parti conservateur de Theresa May et le parti unioniste nord-irlandais DUP dirigé par Arlène Foster.
Les deux responsables se sont d’ailleurs entretenues ce mardi au 10 Downing Street. Mais rien n’a filtré de cette rencontre, sinon la rumeur de l’imminence d’un accord entre les deux partis pour former une coalition à même de gouverner le pays.

Theresa May tente de former une alliance avec le parti nord-irlandais DUP #AFPpic.twitter.com/0kysD5RMgl

— Agence France-Presse (@afpfr) 13 juin 2017

Discussions are going well with the government and we hope soon to be able to bring this work to a successful conclusion.

— Arlene Foster (@DUPleader) 13 juin 2017

Le parti ultra-conservateur nord-irlandais pose ses conditions à une alliance, notamment concernant le Brexit que le DUP souhaiterait moins strict que ce que propose Theresa May.

La cheffe du gouvernement a assisté ensuite à l‘élection du Speaker, le président de la Chambre des Communes.
Le leader des Travaillistes a également pris la parole à cette occasion. Jeremy Corbyn a dénoncé l’instabilité politique dans laquelle le pays se trouve depuis l‘élection de la semaine dernière.

La cérémonie d’ouverture du parlement est prévue lundi.

avec agences

#Brexit : Bruxelles durcit le ton face à la City https://t.co/XmhMEZYErW par leprioux</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/4k02pyXbTz">pic.twitter.com/4k02pyXbTz</a></p>— Agence France-Presse (afpfr) 13 juin 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : Theresa May n'a plus les coudées franches

Londres : remaniement a minima après la déroute électorale

Le leader travailliste évoque de possibles nouvelles élections