EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'osmose entre Netanyahu et Orbán

L'osmose entre Netanyahu et Orbán
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

La sécurité a été renforcée à Budapest alors que la capitale hongroise accueille le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. C’est la première visite d’un dirigeant israélien en Hongrie depuis la chute du communisme en 1989.

Le Premier ministre israélien et son homologue hongrois espèrent chacun tirer profit de leur rencontre. Elle servira ainsi à Viktor Orbán à contrer les critiques dénonçant un antisémitisme latent dans sa croisade contre le milliardaire George Soros. Viktor Orbán n’a donc pas hésité à confirmer son soutien à l’Etat hébreu.

“Au nom du gouvernement hongrois, j’ai précisé que nous reconnaissions le droit d’Israël à se défendre et nous espérons que d’autres conviendront de notre droit à le faire aussi”, a dit Viktor Orbán. Benjamin Netanyahu sait, lui, qu’il trouvera des partenaires bienveillants dans ce pays d’Europe centrale dirigé par une droite conservatrice, hostile à l’immigration musulmane. Il a donc caressé son interlocuteur dans le sens du poil.

“Je tiens également à vous remercier, Monsieur le Premier ministre, de défendre Israël dans les instances internationales. Vous l’avez fait maintes et maintes fois et nous apprécions votre position, non seulement parce qu’elle prouve que vous êtes du côté d’Israël, mais aussi de celui de la vérité”, a répondu le Premier ministre israélien.

Gábor Tanács, euronews :
“Cela faisait 30 ans qu’un Premier ministre israélien n’avait pas visité officiellement la Hongrie. Benjamin Netanyahu recherche maintenant des partenaires pragmatiques dans l’Union européenne, qui ne s’opposeraient pas à la politique de colonisation controversée d’Israël”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La chaleur peut mettre les sans-abri en danger de mort

En Hongrie, premier débat électoral sur la télévision publique depuis 18 ans

Peter Magyar, le nouveau visage de l'opposition hongroise