EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les négociations sur le Brexit dans l'impasse

Les négociations sur le Brexit dans l'impasse
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les droits des expatriés, pierre d'achoppement

PUBLICITÉ

Aucune avancée au terme du second round de négociations sur le Brexit. Le dialogue de sourds s’est poursuivi à Bruxelles entre le secrétaire britannique au Brexit David Davis et le négociateur européen Michel Barnier. Notamment sur les droits des expatriés.

“Il reste une divergence fondamentale sur la manière de garantir ces droits et sur plusieurs autres points comme les droits des futurs membres de la famille, ou l’exportation de certains bénéfices sociaux, a reconnu l’ancien ministre français lors de la conférence de presse conjointe. Franchement, de notre côté, nous ne voyons aucune autre manière pour garantir la pérénité de ces droits européens exercés et évidemment tout référence aux droits européens implique son contrôle par la Cour de Justice de l“Union européenne.”

Michel Barnier exige notamment des clarifications à Londres sur deux points litigieux : la facture du divorce et la frontière irlandaise.

“Nous avons mené ce round de façon constructive, à un rythme soutenu, a déclaré David Davis. J’espère que nous pourrons garder ce cadre en modèle. Pour le dire vite, Michel, l’heure tourne. Je suis venu ici en disant qu’il est important que nous progressions, que nous identifions les différences pour les traiter et trouver des similitudes pour les renforcer.”

Ces divergences empêchent pour l’instant tout accord commercial entre Londres et Bruxelles.
Prochain round de discussions le mois prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grand débat électoral avant les européennes : ce qu'en ont pensé les primo-votants

L'UE organise un forum sur la défense pour rallier l'industrie militaire européenne à l'Ukraine

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?