A Honolulu, interdit de consulter son smartphone en traversant la rue

A Honolulu, interdit de consulter son smartphone en traversant la rue
Par Euronews avec CNN, Reuters, Kulturegeek.fr
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Hawaï : regarder à gauche et à droite... et éteindre son portable avant de traverser la rue

PUBLICITÉ

A partir du 25 octobre, il sera interdit de consulter son smartphone, sa tablette ou de s’amuser sur son jeu vidéo préféré en traversant la rue à Honolulu. La capitale de l’Etat américain d’Hawaï est la première ville au monde à prendre une telle disposition.

Honolulu has made it illegal for people to look at their cell phones while a crossing street https://t.co/eYpRneswDepic.twitter.com/v9NlDcuNkb

— CNN Breaking News (@cnnbrk) July 29, 2017

La “Bill 6” a été adoptée jeudi 27 juillet. Le maire, Kirk Caldwell, l’a annoncé lors d’une conférence de presse donnée à l’une des intersections les plus fréquentées et les plus dangereuses de la ville. Il a défendu sa décision en affirmant sa volonté de rappeler aux piétons d’ “utiliser leur bon sens” afin de ne pas “devenir une autre statistique”.

D’après une enquête publiée en 2015 par l’université du Maryland, ce sont en effet plus de 11 000 piétons qui se sont retrouvés blessés, à travers tout le pays, entre 2000 et 2011, à cause d’une distraction venant d’un écran (les ordinateurs portables sont inclus). Les personnes âgées seraient particulièrement concernées.

Les écouteurs et autres casques seront toujours autorisés.

Les montants de ces amendes s‘élèveront à 15 à 35 dollars pour la première infraction, de 35 à 75 dollars pour la deuxième et une troisième qui pourra monter jusqu‘à 99 dollars.

Les opposants à cette loi estiment qu’elle enfreint la liberté individuelle et qu’il serait préférable de mieux éduquer la population aux usages électroniques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump condamné à une amende de 355 millions de dollars pour fraudes financières

Les États-Unis s'inquiètent d'un projet d'arme nucléaire spatiale russe

Les républicains refusent d'examiner un projet de loi sur l'aide à l'Ukraine