DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : l'Union Européenne recadre Donald Trump

Vous lisez:

Nucléaire iranien : l'Union Européenne recadre Donald Trump

Nucléaire iranien : l'Union Européenne recadre Donald Trump
Taille du texte Aa Aa

Le refus du président américain de certifier l’accord sur le nucléaire iranien est un acte déplacé. C’est en substance la réponse qu’a formulée la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, à la suite de la décision de Donald Trump.

“Cet accord n’est pas un accord bilatéral”, souligne Federica Mogherini. “Ce n’est pas un traité international, c’est une annexe très longue à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, qui a été adoptée à l’unanimité. Ce n’est donc clairement pas à un président de quelque pays que ce soit dans le monde, de décider de mettre fin à un accord de ce type”.


L’accord “fonctionne et tient ses promesses”, insiste Federica Mogherini. Il n’a pas lieu d‘être renégocié, d’autant plus que Téhéran respecte ses engagements, d’après l’Agence Internationale de l‘Énergie Atomique (AIEA).


Pour le Président iranien Hassan Rohani, Washington, par ce geste, ne fait que s’isoler sur la scène internationale. Seul le gouvernement israélien est venu apporter son soutien au Président américain.

“Le Président Trump a juste créé l’occasion de remettre à plat ce mauvais accord”, affirme le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, “de limiter les agressions de l’Iran et d’affronter son soutien criminel au terrorisme. C’est pourquoi Israël se rallie à cette décision”.

Cet accord, signé il y a deux ans au terme d‘âpres négociations, devait garantir le caractère civil du programme nucléaire iranien. Il venait aussi mettre fin à l’isolement économique de l’Iran, grâce à la levée des sanctions internationales.