Contrôles renforcés pour se rendre aux Etats-Unis

Contrôles renforcés pour se rendre aux Etats-Unis
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les voyageurs à destination des Etats-Unis sont priés de venir au moins quatre heures avant l'embarquement.

PUBLICITÉ

Les passagers à destination des Etats-Unis vont devoir prendre leur mal en patience. Depuis jeudi, les autorités américaines imposent aux compagnies aériennes des contrôles renforcés pour lutter contre la menace terroriste.
Interrogatoire des passagers à l’enregistrement, inspection plus étroite des ordinateurs portables et surveillance rapprochée des avions sur le tarmac…

Les contrôles aux aéroports pour entrer aux Etats-Unis désormais renforcés https://t.co/ZjFVIogqJCpic.twitter.com/LeZ9iKDLRK

— L’Express (@LEXPRESS) 25 octobre 2017

Face à ces nouvelles mesures, les Européens ne seront pas épargnés.

Jeff Price, expert en sécurité aérienne : “En matière de sécurité, les aéroports européens vont être mis au défi parce qu’ils ne peuvent pas contrôler tous les accès d’un pays à l’autre (…) car la majorité du trafic aérien européen et lié au trafic international.”

Faute d’avoir pu interdire les matériels électroniques dans les avions en provenance de certains pays musulmans, les Etats-Unis ont ordonné aux compagnies aériennes de muscler leurs opérations de contrôle. Elles avaient 120 jours pour s’y mettre. Certaines compagnies ont déjà suspendu le pré-enregistrement en ligne des passagers et les voyageurs ont été priés de se rendre plus tôt à l’aéroport… au moins quatre heures avant leur départ.
Chaque jour, 2100 compagnies aériennes et 325 000 passagers seront concernés par ces mesures.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les principaux acteurs du tourisme se réunissent à l’ITB Berlin 2024

La surfréquentation, défi grandissant des professionnels du tourisme

Plus de 100 000 passagers affectés par une grève du personnel au sol de Lufthansa