Le Canada ouvre les vannes de l'immigration

Le Canada ouvre les vannes de l'immigration
Par Julien Pavy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le pays prévoit l’accueil d’un million de nouveaux résidents permanents dans les trois prochaines années pour répondre à ses besoins de main d'oeuvre.

PUBLICITÉ

Le Canada continue de faire les yeux doux aux étrangers. Le gouvernement fédéral va relever ses seuils d’immigration, alors que le taux de natalité dans le pays baisse et que cinq millions de Canadiens doivent prendre leur retraite d’ici à 2035.

Pour rester compétitive, l‘économie a un besoin criant de main d‘œuvre, notamment de travailleurs qualifiés. D’où ce plan pluriannuel, dévoilé par le ministre de l’Immigration, qui prévoit l’accueil d’un million de nouveaux résidents permanents dans les trois prochaines années, un chiffre jugé insuffisant par des experts.

Les seuils vont ainsi passer progressivement de 300.000 aujourd’hui à 340.000 en 2020, soit 1 % de la population totale, une hausse qui comprend aussi l’accueil des réfugiés.

De nombreux secteurs recrutent, notamment ceux de l’énergie ou de la construction.

Le gouvernement estime que les nouveaux arrivants sont plus susceptibles de lancer une entreprise que les personnes nées au Canada, ce qui favorise l’investissement, l’innovation et les créations d’emplois.

L’avenir du Canada – Aujourd’hui, nous avons annoncé un Plan pluriannuel des niveaux d’immigration historique qui contribuera à la croissance économique du pays et à maintenir notre compétitivité à l’échelle mondiale. pic.twitter.com/ljsrTmh86A

— Ahmed Hussen (@AhmedDHussen) November 1, 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

​L'Union européenne et le Canada créent une alliance verte

Guerre en Ukraine : le Canada annonce une aide de 452 millions d'euros à Kyiv

The Cube : pourquoi des hélicoptères combattent-ils le feu par le feu ?