Nouvelles violences au Kenya

Nouvelles violences au Kenya
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des affrontements entre les partisans de l'opposant Raila Odinga et la police ont fait au moins trois morts ce vendredi

PUBLICITÉ

Nouveaux dérapages et nouvelles violences au Kenya… Alors que le pays est plongé dans une crise institutionnelle qui n’en finit plus, au moins trois partisans de l’opposant Raila Odinga ont été tués dans des affrontements avec la police.
Le pays est suspendu au verdict de la Cour suprême, attendu pour lundi prochain. Elle devra dire si elle annule la victoire du président sortant Uhuru Kenyatta le 26 octobre dernier. Le premier scrutin, qui avait eu lieu en août, avait déjà été annulé pour causes d’irrégularités.

“La démocratie ne peut pas compter sur ces élections, s’exclame un manifestant. Alors la justice doit prévaloir via la cour suprême. Et si la cour ne le fait pas, on le fera à notre manière.”

#Kenya : Au moins 3 personnes tuées par balle vendredi à #Nairobi dans une manifestation de l’opposition. pic.twitter.com/jZShy1AFvy

— IGIHE.bi (@IGIHE_Burundi) 17 novembre 2017

La manifestation avait débuté par un cortège pacifique, les sympathisants de Raila Odinga s‘étant déplacés en masse pour l’accueillir à l’aéroport après son voyage au Royaume-Uni et aux Etats-Unis pour tenter d’obtenir des soutiens. Mais les manifestations sont interdites à Nairobi et les troubles ont commencé lorsque la police a voulu disperser la foule. Le chef de l’opposition, qui a boycotté l‘élection du 26 octobre, réclame des réformes et une Commission électorale impartiale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations

En Géorgie, "l'influence étrangère" visée par le gouvernement