DERNIERE MINUTE

Nouveau drame en Méditerranée

Nouveau drame en Méditerranée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un Afghan de dix ans est mort samedi 25 novembre 2017 à bord d’une embarcation de migrants en mer Méditerranée. Parties de Turquie, les 66 personnes à bord, des hommes, des femmes et des enfants, voulaient rejoindre la Grèce. Lorsqu’un bateau, bulgare, de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) a accosté, il y a eu un mouvement de panique. L’enfant a été piétiné.

“Ce genre d’accident s’est déjà produit deux fois auparavant, a relaté le maire de l‘île de Lesbos, Spiros Galinos. Il faut savoir que ces embarcations peuvent accueillir dix personnes. Au lieu de cela, elles sont 30 à 40 voire plus à monter dedans.” “Cela me donne l’occasion d’adresser un nouveau SOS à l’Europe, qui ne doit pas fermer les yeux sur la réalité, a-t-il poursuivi. Ici, c’est un jeune enfant qui est mort.”

Et, quand ils arrivent sains et saufs sur la terre ferme, ils sont parqués dans des camps de réfugiés. A l’image de celui de Moria, “aux allures de prison”, dénonce aussi le maire de Lesbos. Un camp que certains ont surnommé… Guantanamo.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.