EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Elections : la Catalogne en ordre de bataille

Elections : la Catalogne en ordre de bataille
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Tous les partis politiques catalans ont organisé des rassemblements ce dimanche. Dans quatre jours, jeudi, les Catalans se choisiront de nouveaux représentants. Les indépendantistes espèrent revenir au pouvoir et relancer leur combat pour l'indépendance.

PUBLICITÉ

Dimanche de campagne électorale en Catalogne. A moins de quatre jours des élections régionales, toutes les forces politiques tentent de faire monter la mobilisation. A l'image de Mariano Rajoy, dont le parti populaire est le moins bien loti dans les sondages...

Au sein du même bloc constitutionnaliste, le parti de centre-droit Ciudadanos, emmené par la charismatique Inés Arrimadas, et que les sondages voient en tête du scrutin jeudi, est au coude à coude avec la gauche indépendantiste ERC.

Les socialistes sont mobilisés eux aussi, et ont reçu ce dimanche le soutien de leur dirigeant au niveau national, Pedro Sanchez, ainsi que de l'ancien premier ministre Zapatero. Les socialistes pourraient faire office de faiseurs de roi lors des négociations post-élections.

Carles Puigdemont, pour sa part, est toujours à Bruxelles, et c'est de son exil qu'il fait campagne... Il est apparu à distance lors d'un meeting de son parti Junts Per Catalunya vendredi. A nouveau, il a appelé à l'indépendance de la Catalogne. Pour lui, asseoir à nouveau les indépendantistes au pouvoir est le seul moyen de faire plier Madrid.

Marta Rovira, en l'absence du dirigeant de son parti, Orio Junqueras, emprisonné, mène campagne pour l'ERC, la Gauche républicaine catalane, qui est en tête des sondages. Le parti dit vouloir donner la priorité aux réformes sociales sur l'indépendance.

Ce samedi soir, des milliers de personnes se sont à nouveau mobilisées dans les rues de Barcelone pour demander la libération de ceux qu'ils apellent les prisonniers politiques, Jordi Sachez et Jordi Cuixart.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : Carles Puigdemont visé par une enquête pour "terrorisme"

La loi d'amnistie pour les séparatistes catalans ouvre la voie à l'investiture de Pedro Sanchez

La future amnistie des indépendantistes catalans reste en travers de la gorge des Espagnols