This content is not available in your region

Nord syrien : Erdogan dénonce l'ingérence de Washington

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Nord syrien : Erdogan dénonce l'ingérence de Washington

En Syrie, alors que de violents combats continuent au sud d'Alep entre les rebelles, les jihadistes de l'ex-Al Qaïda et le régime syrien, la Turquie hausse le ton contre les Etats-Unis

Washington soutient le projet de constituer une force de sécurité au nord du pays, une force constituée notamment de combattants kurdes. Un *casus belli *pour le président turc.

Recep Tayyip Erdogan, président turc : "Tout comme nous ne laissons pas le PKK agir à l'intérieur de nos frontières, nous sommes déterminés à les vaincre de l'autre côté de notre frontière. Si Dieu le veut, nous continuerons dans les jours à venir nos opérations pour nettoyer nos frontières sud et débarrasser la ville d'Afrin de la terreur".

Le ministre turc des affaires étrangères s'est montré encore plus précis. Il a fermement dénoncé *"l'ingérence" *américaine dans la zone d'influence turque au nord de la Syrie.

Lundi, Ankara a d'ailleurs reçu le soutien de Moscou. Sergueï Lavrov, le ministre russe des affaires étrangères a déclaré que les projets des Etats-Unis pouvaient conduire à la partition de la Syrie.

Avec Agences