EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Nord syrien : Erdogan dénonce l'ingérence de Washington

Nord syrien : Erdogan dénonce l'ingérence de Washington
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président turc menace d'intervenir militairement dans le nord de la Syrie pour lutter contre les milices kurdes.

PUBLICITÉ

En Syrie, alors que de violents combats continuent au sud d'Alep entre les rebelles, les jihadistes de l'ex-Al Qaïda et le régime syrien, la Turquie hausse le ton contre les Etats-Unis

Washington soutient le projet de constituer une force de sécurité au nord du pays, une force constituée notamment de combattants kurdes. Un *casus belli *pour le président turc.

Recep Tayyip Erdogan, président turc : "Tout comme nous ne laissons pas le PKK agir à l'intérieur de nos frontières, nous sommes déterminés à les vaincre de l'autre côté de notre frontière. Si Dieu le veut, nous continuerons dans les jours à venir nos opérations pour nettoyer nos frontières sud et débarrasser la ville d'Afrin de la terreur".

Le ministre turc des affaires étrangères s'est montré encore plus précis. Il a fermement dénoncé *"l'ingérence" *américaine dans la zone d'influence turque au nord de la Syrie.

Lundi, Ankara a d'ailleurs reçu le soutien de Moscou. Sergueï Lavrov, le ministre russe des affaires étrangères a déclaré que les projets des Etats-Unis pouvaient conduire à la partition de la Syrie.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

Recep Tayyip Erdoğan remercie Pedro Sánchez pour sa position sur Gaza

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends