EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Yémen : la coalition arabe appelle au calme

Yémen : la coalition arabe appelle au calme
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les combats à Aden ont fait 24 victimes d'après un dernier bilan.

PUBLICITÉ

Au moins vingt-quatre personnes ont été tuées et plus d'une centaine d'autres blessées au sud du Yémen, après deux jours de combats à l'arme lourde qui ont opposé dans les rues d'Aden les forces du gouvernement reconnu par la communauté internationale et soutenu par l'Arabie saoudite à des rebelles séparatistes, dont certains soutenus par les Emirats arabes unis.

Alors que l'escalade menace de la fissurer, la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite a appelé les deux parties à la retenue ce lundi.

Par la voix de son porte-parole, elle demande aux séparatistes de "parler avec le gouvernement légitime", et à ce dernier "d'examiner les demandes du mouvement politique" séparatiste.

Pour cause, les affrontements à Aden, deuxième ville du Yémen, risquent de compliquer la tâche des militaires de la coalition qui poursuivent dans le même temps leur campagne contre les Houthis, alliés à l'Iran, dans l'ouest du pays.

Selon une source ministérielle yéménite citée par l'agence Reuters, si le calme ne revient pas rapidement à Aden les forces de l'alliance arabe n'auront d'autres choix que de s'y replier pour soutenir le gouvernement légitime.

Le retournement d'alliances s'est matérialisé par une fracturation de la ville d'Aden entre loyalistes au président Abd Rabbo Mansour Hadi (qui vit en exil en Arabie) et séparatistes. Il ajoute au malheurs des yéménites, engouffrés depuis trois ans dans un conflit qui a fait plus de 8 000 morts. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelles attaques des rebelles Houthis contre des navires

Une attaque présumée des Houthis provoque un incendie sur un navire dans le golfe d'Aden

L'ONU demande la libération de ses 11 employés arrêtés par les rebelles houthis