DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ghouta orientale : près de 200 morts

Vous lisez:

Ghouta orientale : près de 200 morts

Ghouta orientale : près de 200 morts
Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle pluie de bombes dans une banlieue assiégée de Damas... Pour le troisième jour consécutif, le régime syrien a bombardé la Ghouta orientale, une zone où sont pris au piège 400.000 civils. Le bilan s'élèverait désormais à près de 200 morts, parmi eux une soixantaine d'enfants.

La Ghouta orientale, une ancienne zone agricole, est aux mains des rebelles et les frappes aériennes sont le prélude à une vaste opération terrestre.

_"Ce qui est désormais attendu de l'Europe et de la communauté internationale, explique le responsable de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, Rami Abdel Rahmane, c'est une action urgente pour faire cesser le massacre dans la Ghouta orientale. Ce qui est probablement en cours, c'est une vengeance de la Russie en représailles à ce qui s'est passé les 7 et 9 février à Deir ez-Zor. Il n'est pas logique que la communauté internationale dénonce les attaques chimiques du régime de Bachar el-Assad et qu'elle garde le silence sur la mort de si nombreux martyrs et sur tous ces blessés."_

Des familles entières, terrées dans les sous-sols et la caves, meurent ensevelies sous les décombres de leurs immeubles. Et lorsqu'elles en sont extirpées, il n'y plus de place dans les hôpitaux. La Ghouta orientale est pourtant censée être une zone "de désescalade", où un cessez-le-feu a été convenu.