DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Braquages à répétition dans “des fermes de bitcoin” en Islande

Vous lisez:

Braquages à répétition dans “des fermes de bitcoin” en Islande

Braquages à répétition dans “des fermes de bitcoin” en  Islande
Taille du texte Aa Aa

L’Islande fait rarement parler d’elle pour sa criminalité, hormis dans les ouvrages d’Arnaldur Indriðason. Mais le pays est sans doute en train de vivre la plus grande affaire de son histoire. La police locale enquête en effet sur une série de vols qui ont touché l’une des ressources insoupçonnées de l'île : le bitcoin.

Entre décembre et janvier dernier, une série de braquages ont ciblé plusieurs centres de données. 600 serveurs, des centaines de cartes graphiques et cartes mères ont été ainsi dérobés. Ces composants utilisés pour "miner" des bitcoins sont très onéreux. Ainsi, la valeur du préjudice est estimée à environ 200 millions de couronnes (soit 1,6 million d’euros) par les autorités islandaises.

Le 7 mars, ces dernières ont indiqué qu’une dizaine de personnes avaient été arrêtées dans le cadre de cette enquête. Deux Islandais ont été placés en détention provisoire, car la police a estimé qu’ils pouvaient avoir “des liens avec le crime organisé”.

De plus, deux vastes opérations des forces spéciales de la police islandaise à Reykjavik ont également permis l’arrestation de deux autres personnes, liées entre elles. De telles opérations sont extrêmement rares dans le pays. Si des sources estiment que le déploiement des unités d'élite de la police islandaise est lié à l’affaire surnommée “the Big Bitcoin Heist”, les autorités n’ont pour le moment rien confirmé.

Depuis quelques années, l’Islande est devenue l’une des places fortes du bitcoin. De nombreuses fermes se sont installées sur cette île de l'Atlantique nord. En effet, les machines utilisées pour “miner”, c’est à dire fabriquer, des bitcoins ou d’autres crypto-monnaies, sont spécialement puissantes et très énergivores. Plus les serveurs sont puissants, plus la monnaie est créée rapidement. Et l'Islande, grâce à ses sources d'énergies renouvelables (éolien, géothermie...), a justement de l'énergie à vendre !

Pour fonctionner de façon optimale, les ordinateurs doivent être placés dans un milieu où la température reste basse, en général grâce à de coûteux systèmes de refroidissement. Et sur ce point, le climat froid et rigoureux islandais permet de faire de substantielles économies. Mais des voix commencent à s'élever pour mettre en garde contre les excès du minage de crypto-monnaies. En effet, l’énergie consommée en Islande pour cette activité est sur le point de dépasser celle utilisée par l'activité quotidienne des 340 000 habitants de l'île.

Si la valeur du bitcoin est aujourd’hui de pratiquement 8 000 €, il y a trois mois la plus célèbre des monnaies virtuelles avait flirté avec les 17 000 €. De quoi aiguiser l'appétit de la pègre mondiale...