EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le drapeau turc flotte sur Afrine

Le drapeau turc flotte sur Afrine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces syriennes libres, aidées de l'armée turque, ont pris, dimanche 18 mars 2018, le contrôle du centre-ville d'Afrine. Cette ville du nord-ouest de la Syrie faisait l'objet, depuis près de deux mois, d'une offensive de la Turquie.

PUBLICITÉ

Les Forces syriennes libres (ASL), aidées par l'armée turque, ont pris le contrôle total du centre-ville d'Afrine, dimanche 18 mars 2018. L'annonce en a été faite par le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui s'est félicité que les drapeaux turc et de l'ASL "flottent désormais là-bas".

Lors d'une cérémonie de commémoration de la célèbre bataille des Dardanelles, pendant la Première Guerre mondiale, il a aussi promis aux civils qui ont fui les combats qu'ils pourraient "retourner à Afrine". "Ce que nous avons réalisé à Jarablus, à Al-Bab et à Azaz, nous le referons à Afrine, a-t-il déclaré. Environ 140 000 personnes ont pu retrouver leur maison à Jarablus. Et nos frères et soeurs d'Afrine le pourront de la même façon."

Le 20 janvier, la Turquie avait lancé une campagne, baptisée "Rameau d'olivier", contre cette ville du nord-ouest de la Syrie, tenue par les unités de protection du peuple (YPG). Ces combattants kurdes étaient soutenus et armés par les Etats-Unis pour affronter Daech. Le régime turc avait décidé de mener cette offensive de peur que les YPG, qu'elle considère comme la branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ne menacent son territoire. Afrine n'est distante que de 30 km de la frontière turque.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : privée de ses droits civiques pour avoir combattu avec les Kurdes

Afrine tombée, Erdogan veut pousser son avantage

Syrie : Bachar al-Assad et ses "héros" dans la Ghouta