DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Tallinn Music Week", 10 ans de découvertes musicales

Vous lisez:

"Tallinn Music Week", 10 ans de découvertes musicales

"Tallinn Music Week", 10 ans de découvertes musicales
Taille du texte Aa Aa

Pop, punk, jazz, folk. Le festival Tallinn Music Week fête ses 10 ans et en guise de cadeau, il s’est offert en ouverture un concert du célèbre chef d’orchestre estonien Kristjan Järvi. Edition très spéciale cette année car elle coïncinde avec les 100 ans de l’Estonie.

Plus de 260 musiciens venus de 30 pays étaient présents pour cette édition anniversaire. A noter cette année, la présence de nombreuses musiciennes. Des femmes aux voix intenses et aux messages forts.

"En septembre nous lancons un nouveau festival"

Helen Sildna Fondatrice et directrice de Tallinn Music Week

“J’aimais chanter à l‘église”

Des femmes comme la jeune Suzi Wu, 20 ans à peine. La londonnienne a conquis le public avec son titre “Teenage witch” et son style direct, punchy.

La jeune femme s’est inspirée de sa mère, fan de musique new wave, mais pas seulement. “Quand j‘étais petite je regardais mon père jouer de la guitare. Ca m’a donné envie d’essayer. Je chante depuis toujours. J’ai eu une éducation musicale dans une chorale. J’aimais aller à l‘église chanter dans un choeur mais je n’ai jamais eu de formation classique. J’ai juste eu une bonne voix, une voix forte”, raconte Suzi Wu.

D’amour et de musique

Le duo jazz-électro allemand Atnä est originaire de Dresde. Inéz Schaefer et Demian Kappenstein ont une formation de jazz et se sont rencontrés à l’académie de musique de Dresde. Très vite ils ont décidé de faire de la musique ensemble.

“Au début c‘était plus du jazz ou de la musique du monde pour un quintette et on a vite réalisé qu’on aimait aussi faire de la musique minimaliste juste pour nous deux. Ensuite on a rencontré le producteur Moses Schneider basé à Berlin“, raconte Demian Kappenstein

Le premier titre a connu un grand succès qui les a propulsés sur de nombreuses scène comme Rotterdam ou Istanbul.

Le DJ, producteur et chanteur ukrainien Ivan Dorn est une star dans son pays et pourrait bientôt devenir une star mondiale. A Tallinn, il a présenté son album “Open the Dorn”. “C’est du funk, de la house musique, de l‘électro, j’appelle ca de la pop alternative. C’est un peu tout ca“, explique Ivan Dorn pour définir son style de musique.

Dorn a un style résolument ouvert comme il le montre avec sa chanson, Afrika qui fait partie d’un projet humanitaire en Ouganda pour construire une école de musique et un orphelinat à Masaka.

Direction la Russie

La célèbre artiste estonienne Maria Minerva était aussi présente. Elle qui vit aux Etats-Unis depuis 5 ans, a été nommée artistes phare de Los Angeles par le Guardian en 2017. Une chanteuse atypique qui est aussi membre du Parti vert estonien.

Cerise sur le gâteau pour cet anniversaire, un concert dans la ville du rappeur estonien très populaire, Arop ! Le festival innove et va même s’exporter. “En septembre nous lancons un nouveau festival dans une ville entre la Russie et l’Union européenne. La ville s’appelle Narva, c’est une ville industrielle, russe à 96 %. Nous exportons le festival là-bas“, explique Helen Sildna.

Plus de Cult