EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Arménie : les opposants veulent voir leur leader en Premier ministre

Arménie : les opposants veulent voir leur leader en Premier ministre
Tous droits réservés REUTERS/Gleb Garanich
Tous droits réservés REUTERS/Gleb Garanich
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Erevan, la capitale arménienne, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés pour afficher leur soutien à Nikol Pachinian. Un vote décisif au Parlement pourrait l'élire Premier ministre.

PUBLICITÉ

Les manifestants Arméniens ne se lassent pas de célébrer leur victoire.

A la veille d'un vote décisif, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées sur la place de la République à Erevan.

Enveloppés dans des drapeaux aux couleurs nationales orange, bleu et rouge, ils sont venus afficher leur soutien à Nikol Pachinian. Le chef de la fronde antigouvernementale pourrait bien être élu Premier ministre ce mardi, après la démission de Serge Sarkissian.

"Je considère que nous avons gagné car dans ce monde, après une révolution comme celle-ci, une contestation pacifique, les gens obtiennent ce qu'ils veulent. Et nous avons obtenu ce que nous voulions", Tachat Vardanya, un manifestant.

Nikol Pachinian peut d'ores et déjà compter sur 47 voix assurés au Parlement. Pour être élu, il doit obtenir le vote de 53 des 105 députés arméniens.

Depuis le 13 avril, l'ex-République soviétique du Caucase est plongée dans une crise politique sans précédent : un mouvement de protestation a provoqué le 23 avril la démission de Serge Sarkissian, tout juste élu Premier ministre par les députés, après avoir été le chef de l'État pendant dix ans.

De nombreuses manifestations dénonçaient la confiscation du pouvoir, ce qui a finalement abouti au départ de l'ancien président nommé Premier ministre.

Convoqué en session extraordinaire, le Parlement arménien doit élire mardi un successeur pour diriger le gouvernement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Arménie : Nikol Pachinian appelle à la désobéissance civile

Arménie : le Parlement rejette la candidature de Pachinian

Arménie : Pachinian, le "candidat du peuple"