DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fonds européens : Budapest dénonce un "chantage"

Vous lisez :

Fonds européens : Budapest dénonce un "chantage"

Fonds européens : Budapest dénonce un "chantage"
Taille du texte Aa Aa

La Hongrie n'a pas tardé à réagir aux propositions de la Commission européenne qui souhaite conditionner l'octroi des prochains fonds européens au respect de l’État de droit par les pays membres de l'UE.

La Hongrie comme la Pologne sont dans le collimateur de Bruxelles après avoir multiplié les atteintes à l'indépendance de la justice ou encore à la liberté de la presse.

Jeudi, le ministre hongrois des Affaires étrangères a dénoncé un "chantage" aux fond européens.

Selon Peter Szijjarto, l'introduction de critères subjectifs contredit les traités européens existants.

Au-delà de la menace de se voir priver de fonds européens, c'est la méthode qui est aussi critiquée : pour faciliter plus facilement l'adoption de sanctions contre un pays accusé de ne plus respecter les valeurs de l'Union, la Commission européenne propose un mécanisme plus rapide via le budget européen.

Mais pour cet expert hongrois, le projet de la Commission n'est pas prêt de voir le jour (il faudrait l'unanimité, donc l'accord de la Hongrie et de la Pologne) pour entériner ces nouvelles règles.

Gergely Rajnai, analyste politique : "La suggestion de la Commission signifierait que le Conseil européen devrait transférer beaucoup de pouvoirs à la Commission européenne. Or, les États sont généralement réticents à le faire."

Le débat ne fait que commencer. L'adoption définitive du prochain budget européen n'est pas attendue avant plusieurs mois.

Avec Agences