DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dix morts après une nouvelle fusillade dans un lycée américain

Vous lisez:

Dix morts après une nouvelle fusillade dans un lycée américain

Dix morts après une nouvelle fusillade dans un lycée américain
Taille du texte Aa Aa

Les images se répètent aux États-Unis. Trois mois après la fusillade contre un lycée de Parkland en Floride, un adolescent a ouvert le feu dans un établissement du Texas, faisant dix morts.

L'assaillant, âgé de 17 ans, et scolarisé dans ce lycée, avait planifié son acte, comme le laissent entendre des informations recueillies à son domicile et sur son téléphone portable.

"Il est impossible de décrire l'étendue du mal chez une personne capable de s'en prendre à des enfants innocents dans une école, où les parents ne devraient pas avoir à craindre pour leur sécurité. Contrairement à la fusillade de Parkland, contrairement à fusillade de Sutherland Springs, il n'y avait pas de signaux qui pouvaient laisser croire qu'une telle chose puisse se produire. Les signaux d'alerte étaient dans ce cas inexistants ou imperceptibles", a indiqué le gouverneur du Texas Greg Abbott.

Arrêté par la police, après avoir renoncé à se suicider, l'assaillant a été inculpé pour meurtre, un crime passible de la peine de mort au Texas. Sur sa page Facebook, il avait notamment publié la photo d’un tee-shirt noir portant la mention : "Born to kill" (Né pour tuer).

Le président Donald Trump a demandé que les drapeaux américains soient mis en berne : "Cela dure depuis trop longtemps dans notre pays, trop d'années, trop de décennies maintenant. Nous pleurons les terribles pertes en vies humaines et nous envoyons notre soutien et notre amour à tous ceux qui sont touchés par cette attaque absolument horrible."

L'assaillant a commis ses crimes avec un pistolet et un fusil, qui appartenaient à son père. D'autres armes, notamment des explosifs, ont été retrouvées.