DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : l'aéroport d'Hodeida en partie repris par les forces loyalistes

Vous lisez:

Yémen : l'aéroport d'Hodeida en partie repris par les forces loyalistes

Yémen : l'aéroport d'Hodeida en partie repris par les forces loyalistes
@ Copyright :
REUTERS/Abduljabbar Zeyad
Taille du texte Aa Aa

Au Yémen, certains civils blessés ont enfin pu être évacués du quartier Manzar à Hodeida. La ville portuaire, contrôlée par les rebelles chiites Houthis, est pris d'assaut par les forces progouvernementales qui tentent de récupérer le contrôle à cet endroit.

Une douzaine de personnes ont pu être pris en charge alors qu'ils étaient littéralement pris au piège durant les bombardements. Le père d'un jeune homme blessé explique qu'il est resté bloqué durant trois jours, sans eau ni nourriture, avec son fils avant de pouvoir se rendre à l'hôpital.

De nombreuses victimes sont des résidents du quartier de Manzar, qui jouxte l'aéroport de la ville. Ce vendredi soir, les forces yéménites, soutenues par la coalition formée par l'Arabie saoudite, sont en effet parvenues à reprendre en partie le contrôle de l'aéroport d'Hodeida... au prix d'au moins 23 blessés parmi les civils.

Alors qu'une partie de la population est malgré tout sortie dans la rue pour célébrer la fin du ramadan, de nombreuses familles ont préféré rester barricadées dans leurs maisons.

La "pire crise humanitaire du monde"

Même si les forces loyalistes assurent pouvoir récupérer rapidement le contrôle de la ville, l'ONU redoute un blocage du port d'Hodeida. La situation serait catastrophique, le port étant un point d'accès stratégique pour l'acheminement de l'aide humanitaire au Yémen. Son blocage aggraverait donc une crise humanitaire déjà considérée comme la "pire au monde".

Quelque 600 000 personnes vivent à Hodeida et dans ses environs. Les quatre-cinquièmes des biens de première nécessité importés au Yémen transitent par son port. Selon l'ONU, 22 millions de Yéménites ont besoin d'une aide d'urgence et 8,4 millions sont déjà menacés par la famine.

La bataille entre forces loyalistes et les rebelles à Hodeida est la plus importante depuis l'offensive de l'été 2015. A l'époque, les Houthis avaient perdu plusieurs régions du sud du pays. Au total, la guerre a déjà fait près de 10 000 morts en plus de trois ans.