DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les ondes des téléphones peuvent abîmer la mémoire des jeunes

Vous lisez :

Les ondes des téléphones peuvent abîmer la mémoire des jeunes

Les ondes des téléphones peuvent abîmer la mémoire des jeunes
Taille du texte Aa Aa

Les jeunes qui posent leur téléphone portable sur l’oreille droite lors des appels s’exposent à une baisse de leurs capacités mémorielles, estime l’Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH), dont l'étude est publiée dans la revue Environnemental Health Perspectives ce lundi 23 juillet.

Les scientifiques hélvètes ont fait passer deux séries d'examens à près de 700 jeunes de 12 à 17 ans, avec une année d'écart, afin de mesurer l'évolution de leur mémoire.

"Il y avait un test de mémoire verbale, qui mobilise le côté gauche du cerveau. Un autre test de mémoire figurale utilisait le côté droit et il y avait un test de concentration pour la partie avant de la tête", détaille à Euronews le professeur Martin Röösli, responsable de la recherche.

"Nous avons aperçu que la mémoire figurale était la plus affectée, et plus intéressant encore, elle a été la plus affectée chez les adolescents utilisant leur téléphone sur le côté droit de la tête".

Pusieurs études ont déjà été menées pour tenter d'identifier les effets possibles des champs électromagnétique, des radiofréquences et des rayonnements des téléphones sur le cerveau, sans grand succès jusqu’ici.

"Mais nous savions grâce à des études antérieures que les ondes des téléphones mobiles affectaient le rythme cérébral. Par exemple, si les personnes étudiées utilisaient un téléphone portable avant d'aller au lit, cela modifiait leur rythme cérébral. Nous avons émis l'hypothèse que cela pouvait affecter la mémoire sur le long terme", explique Martin Röösli.

Attention à l’oreille droite

Les scientifiques estiment que la mémoire est plus vulnérable aux ondes quand le téléphone est collé à l’oreille, plus précisément à l'oreille droite. Les zones cérébrales liées à la mémorisation figurale se trouvent dans l’hémisphère droit du cerveau.

Les dangers seraient plus grands quand le volume du téléphone est au maximum et quand le téléphone recherche du réseau. Les chercheurs recommandent ainsi l’utilisation du haut-parleur ou d’écouteurs lors des appels :

"Je reste prudent sur l'interpretation de nos résultats, qui ont besoin d'être confirmés par d'autres études. Mais la bonne nouvelle est que le rayonnement diminue rapidement avec la distance : tenir son téléphone mobile à 10 cm de sa tête le diminue de 10 à 100 fois. Il est facile de réduire son rayonnement tout en continuant à utiliser son téléphone portable", assure le Pr. Röösli.

"La difficulté dans ce genre d'études est de différencier les effets du rayonnement d'autres aspects. Si l'adolescent se réveille dans la nuit car il reçoit des messages et ne dort pas assez, il peut y avoir un impact sur sa vie et cela n'aura rien à voir avec les radiations", modère le scientifique.

"Pour prouver un lien de causalité, il faudrait que des neurobiologistes se penchent sur ce problème", avait-il assuré au quotidien suisse Le Temps, Le Swiss TPH rappelle que l'effet des ondes sur le cerveau est un sujet d’étude relativement nouveau.